Quelle est l’influence des hormones sur notre corps ? 5 faits que vous devez savoir absolument!

15/3/2023

Le corps humain est un système complexe dont l'objectif est de conserver un équilibre fragile, connu sous le nom d'homéostasie. Pour maintenir cet équilibre, et donc maintenir une bonne santé, nous savons qu'il est crucial de prendre soin de notre alimentation ainsi que d'avoir une bonne hygiène de vie. Mais nous avons tendance à oublier l'importance des hormones sur notre corps et leurs impacts sur notre santé… Voici 5 anecdotes qui mettent en lumière leur pouvoir.

Sommaire :

Est-il possible de soutenir la production d'hormones du bonheur ?

Ocytocine, dopamine, sérotonine et endorphine, voilà les quatre hormones du bonheur. Ces dernières interviennent sur la régulation de l'humeur, l'apaisement, la sensation de bien-être et jouent même un rôle sur le contrôle de la douleur. Pour augmenter la production de ces hormones, il existe quelques techniques simples à mettre en place au quotidien telles que écouter de la musique, profiter du soleil, se balader en forêt, faire du sport ou encore passer du temps avec les personnes aimées.

Les hormones sexuelles influencent-elles les odeurs corporelles ?

Une étude suisse a démontré par une équipe de chercheurs en psychologie, chimie et neurosciences que nos hormones sexuelles pourraient avoir une influence sur notre odeur corporelle. Selon cette étude, plus une femme approche de son ovulation et plus elle aura une odeur agréable au nez masculin. Sur le plan hormonal, cela est dû à un taux élevé d'oestrogènes qui indique une forte fertilité, et à un faible taux de progestérone. En effet, la progestérone augmente pendant la grossesse, signalant que la femme n'est pas en mesure de procréer.

Les hommes subissent-ils une ménopause ?

Lorsque les hommes atteignent l'âge de 50 ans, leur production de testostérone diminue. Ce phénomène lié à l'âge est appelé "andropause". Bien que cela soit un processus naturel, cela peut entraîner des inconforts tels que des difficultés lors de l'érection, une perte de masse musculaire, de l'irritabilité et de la fatigue. Il est important de noter que l'andropause n'est pas équivalente à la ménopause chez les femmes, car ce changement est graduel et ne signifie pas la fin de la capacité à produire des hormones sexuelles, contrairement à la ménopause qui marque la fin de la fertilité chez les femmes.

Les femmes et les hommes ont-ils besoin des mêmes hormones ?

Les œstrogènes sont des hormones féminines qui ont des effets sur plusieurs organes du corps, aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Elles agissent principalement sur la peau, le cerveau, les systèmes cardiovasculaire et urogénital ainsi que les muqueuses. Chez la femme, les ovaires sont les principaux producteurs d'oestrogènes, tandis que les hommes en produisent en quantités limitées dans leurs testicules.

La testostérone, quant à elle, est produite par les glandes surrénales (situées au-dessus des reins) et les organes reproducteurs (testicules et ovaires). On retrouve cette hormone chez la femme comme chez l'homme, mais à des taux différents. Bien qu'elle soit souvent associée à la sexualité, la testostérone joue en réalité de nombreux rôles dans l'organisme tels que dans la maturation des spermatozoïdes, l'augmentation de la masse musculaire ou encore dans le développement osseux.

Une perte de cheveux peut-elles être hormonale ?

Certaines hormones peuvent jouer un rôle dans la perte de cheveux. Par exemple, la dihydrotestostérone (DHT), qui est un dérivé de la testostérone, peut provoquer la perte de cheveux chez l'homme et la femme. Elle agit en rétrécissant les follicules pileux et en raccourcissant la phase de croissance des cheveux. On appelle ce phénomène l'alopécie androgénique. Selon une étude récente, 30 % des plus de trente ans sont concernés par ce problème, ainsi que 50 % des plus de cinquante ans.

De même, les hormones thyroïdiennes peuvent avoir un impact sur la santé des cheveux. Si la production de ces hormones est déséquilibrée, cela peut entraîner une perte de cheveux en dépit de la chute, ou en particulier de la croissance des cheveux.

Les œstrogènes peuvent également affecter la santé des cheveux. Par exemple, certaines femmes peuvent souffrir de perte de cheveux pendant la ménopause en raison d'une diminution des niveaux d'oestrogènes.

Vous aimez nos articles ? Abonnez-vous à la newsletter.

Abonnez-vous maintenant pour recevoir tous nos futurs articles directement par email

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.